La détresse psychologique des producteurs

Maintenant que cela fait un peu plus d’un an que nous sommes en pandémie, j’ai une pensée particulière pour les gens isolés. Bien sûr, les personnes âgées ont beaucoup souffert d’avoir eu très peu de visite et de sorties, mais les producteurs sont aussi des gens qui souffrent d’isolement. Dû aux longues heures de travail que plusieurs font, ils ont très peu ou pas de temps pour la famille ou leurs amis. Cette situation date même d’avant la pandémie. Une étude faite par l’université de Guelph auprès de 1100 agriculteurs a démontré que les exploitants agricoles sont exposés à des niveaux de stress, d’anxiété et de dépression plus élevés que ceux de la population générale. Environ 45 % des agriculteurs interrogés étaient très stressés; 58 % et 35 % présentaient des symptômes d’anxiété et de dépression.

Au Québec, l’union des producteurs agricole a engagé plusieurs travailleurs de rang. À la manière de travailleur de rue, ils interviennent de manière préventive auprès des agriculteurs afin de détecter des signes de détresse psychologique. Des travailleurs professionnels qui œuvrent auprès des producteurs agricoles, comme des vétérinaires ou des agronomes, ont également été formés par l’association québécoise pour la prévention du suicide.

Près de la moitié des agriculteurs québécois (46 %) ressentent une détresse psychologique à un moment de leur carrière. Ainsi, le taux de suicide chez les agriculteurs est élevé, soit deux fois plus grand que celui de la population générale. Pour venir en aide aux gens de ce milieu, la formation Agir en sentinelle offre un soutien aux agriculteurs, mais surtout, elle leur donne les ressources nécessaires pour conserver une bonne santé mentale.

Si vous vivez de la détresse psychologique, n’hésitez pas à aller chercher de l’aide.

Agir en sentinelle-Déclinaison agricole 1 866 277-3553.

Réseaux Agriconseils
Montérégie-Est : 450 774-6383
Montérégie-Ouest : 450 427-2000, poste 5130

Au Cœur des Familles Agricoles : 450 460-4632

Tel-Aide : 514 935-1101

Ligne provinciale d’interv​entions téléphonique en prévention du suicide : 1 866 APPELLE (277-3553)