Il y a deux semaines, un expert-conseil a accompagné un client aux prises avec le mildiou dans ses champs de tomates. Ce fut probablement le premier cas de la saison dans la région d’Ottawa. Hier (le 4 août 2022), un autre expert a détecté des dommages similaires (probablement le premier cas au Québec) dans un champ de pommes de terre.  Le mildiou étant une maladie à déclaration obligatoire, tout le protocole requis a été mis en place pour mitiger la propagation, offrir du support et conseiller les producteurs affectés par ce problème. 

Bien qu’il s’agisse d’événements rares et non souhaitables, quand le Phytophtora infestans (Mildiou) est détecté, le dépistage précoce est un facteur déterminant pour la mitigation des dommages et sans doute la meilleure façon d’éradiquer cette maladie fongique agressive.

Nous souhaitons vous rappeler qu’une once de prévention vaut bien plus qu’une livre de soins.

Les experts-conseils de votre coopérative sont présents sur le terrain et travaillent continuellement pour vous accompagner.

Si vous avez quelconque question, n’hésitez pas à vous référer à votre expert-conseil.

Consultez régulièrement les alertes du RAP (réseau d’avertissement phytosanitaire) pour rester informé.